Extrait
Le domaine du Fraisse et sa chapelle romane, Beauzac, 9 siècles d'histoire
Hélène Chalier
Les accords de ce contrat n'ont pas été respectés, en particulier ceux ayant trait aux registres d'impôts: «Nohé Jourda était chargé de racheter d'anciens terriers de la Seigneurie du Fraisse et d'en faire faire un nouveau», mais ce nouveau terrier fait par l'homme de loi du Fraisse est loin d'être parfait! Non seulement il comporte de nombreuses pages blanches mais le cens y a été revu à la baisse!

«les censives et les ventes étaient moindres que celles des anciens terriers de plus de cent cartons»

Enfin, d'après les termes du contrat de 1616, Nohé Jourda s'engageait à entretenir la chapelle des Saints-Innocents, enclose dans le domaine, or il apparaît que les habitants du Fraisse se plaignent à plusieurs reprises de son délabrement et demandent à l'abbé du Monastier de reprendre les choses en main.
Le domaine du Fraisse et sa chapelle romane, Beauzac, 9 siècles d'histoire - Hélène Chalier