Extrait
Réveillez vos sens au Montcristal
Steff S
Les convives s'interrogeaient sur le contenu des activités. Le principe était simple : jouir de toutes les animations en ne pensant qu'à son plaisir. Toutefois, le cirque semblait si improbable qu'ils cogitaient tous.

— Je ne toucherai pas à un animal ! Quelle horreur ! s'indignait Germaine.

— Ma chérie, nous avons été époustouflés à chaque fois, attendons de voir.

Le parcours pour atteindre la cour semblait interminable pour Germaine qui pestait en marmonnant que Gabrielle aurait pu les avertir. Son mari la calmait du mieux qu'il pouvait, mais elle jacassait. Cristiano tripotait sa femme. Elle lui décrocha un regard courroucé, à quoi il répondit :

— Tu vas voir la fessée, petite !

De toute façon, les petites loupiotes bordant l'allée menant au chapiteau n'éclairaient quasiment pas et ils étaient loin derrière les deux autres couples, pensait-il.

La surprise restait totale avant l'ouverture de la bâche. Même après puisque la scène plongée dans le noir ne dévoilait rien.

— Mesdames et Messieurs, bienvenue !

Un Monsieur Loyal éclairé par un projecteur apparut au milieu de la piste. Le type banal, déguisé d'une panoplie dédiée à sa fonction les accueillit avec un sourire décontracté. Sa moustache fine barrait sa bouche d'un trait noir. Il salua bien bas son public en enlevant son haut-de-forme parsemé de strass et se redressa. Dans son dos, un rideau masquait on ne savait quoi. Chacun y allait de son commentaire. Sophie appréhendait de voir un spectacle censuré par les associations d'animaux. Elle qui militait pour leurs droits et s'investissait dans plusieurs organismes, sentait son cœur s'emballer. Stefen s'inquiétait aussi, Gabrielle lui avait demandé de lui laisser le champ libre. Germaine baragouinait encore et toujours. Et Cristiano masturbait sa femme. Cathy avait posé sa veste sur ses genoux, mais les mains coureuses de son mari n'étaient pas discrètes.

— Mesdames et Messieurs, ce soir le cirque Montcristal va vous offrir un spectacle étonnant... un spectacle à couper le souffle. Je tiens d'abord à vous rassurer, les animaux n'ont subi aucun mauvais traitement, ils ont signé un contrat en rapport avec leur activité. C'est de leur plein gré qu'ils ont accepté de travailler ici.

Un brouhaha absorbé par les mains devant les bouches s'élevait.

— Des animaux qui signent des contrats ? Qu'en est-il, Stefen ?

— Je ne sais pas, répondit-il d'une voix mal assurée.

Monsieur Loyal s'empara d'un micro sans fil, un de ceux qui servent à la télévision. Son oreillette mise en place, sa voix portait aussi bien qu'avec l'autre. Théâtralement, il dépendit un morceau de drap qui couvrait une pancarte :

Ne pas toucher

aux animaux

sans autorisation

Réveillez vos sens au Montcristal Stteff S